EXPOSITION ET DÉCORS

L’EXPOSITION

Votre expérience à Cinecittà débute avec l’entrée historique à l’architecture rationaliste du 1055 Via Tuscolana et se poursuit dans les espaces verts du parc où vous pourrez admirer l’énorme et mystérieuse tête de la Venusia, la sculpture réalisée par Giantito Burchiellaro pour le film Le Casanova de Fellini en 1976.

Les parcours d’exposition de Cinecittà si Mostra sont installés dans la Palazzina Presidenziale et dans la Palazzina Fellini, deux des bâtiments historiques déjà présents dans le projet de Gino Peressutti. Ils racontent l’histoire des Studios, celle du cinéma italien et international et les métiers du cinéma de façon interactive.

PREMIER PARCOURS

ÇA TOURNE À CINECITTÀ

Dans les espaces de la Palazzina Presidenziale, une installation scénographique invite à se plonger dans l’histoire de films célèbres et dans celle des genres du cinéma grâce à une sélection soignée d’images, de vidéos, d’interviews et de costumes originaux portés par des actrices et des acteurs du cinéma italien et international comme Kasia Smutniak, Eva Green, Margherita Buy, Lily James, Willem Dafoe et beaucoup d’autres.

Les costumes et les accessoires sont prêtés par d’importantes maisons de couture et d’objets de scène comme : E. Rancati, Sartoria Tirelli – Collezione Tirelli Trappetti, Costumi d’Arte Peruzzi, Sartoria Farani, Sartoria Il Costume, Sartoria Cineteatrale Nori, theOne, Pikkio, Rocchetti et Fenice Calzature.

La première scénographie, qui évoque la ville de Rome bombardée, relie la section dédiée aux films historiques et de propagande à celle du Néoréalisme et ouvre sur la salle consacrée au cinéma international de Hollywood sur le Tibre, avec des hommages à de grands films comme Vacances Romaines, Ben-Hur et Cléopâtre.

Le parcours se poursuit avec La salle de la comédie, un hommage à Pasolini et une salle dédiée à Sergio Leone : des extraits de ses chefs-d’œuvre sont projetés dans un décor inspiré d’Il était une fois en Amérique.

SECOND PARCOURS

BACKSTAGE – UN PARCOURS DIDACTIQUE POUR CINECITTÀ

Backstage – Un parcours didactique pour Cinecittà, le second parcours d’exposition, invite à découvrir les métiers du cinéma grâce à six salles interactives consacrées à la mise en scène, au scénario, au son, à la réalisation des costumes et à l’illusion.

La salle du réalisateur est aménagée comme un bureau d’auteur où les livres, les objets, les photographies et les effets personnels de six réalisateurs célèbres deviennent des clefs pour accéder à leur imaginaire, de Lina Wertmüller à Martin Scorsese.

La salle du scénario étudie le passage de la parole à l’image en mouvement à travers des extraits de scénarios, des storyboards et des séquences de films.

La salle du son permet de découvrir des anecdotes sur le passage du cinéma muet au cinéma parlant et faire l’expérience du doublage.

La salle du costume propose de construire virtuellement des costumes, en assemblant vêtements, accessoires et perruques provenant de plusieurs films importants.

La salle de l’illusion dévoile les coulisses de l’illusion cinématographique en racontant à travers des textes, des images et des vidéos les premiers effets spéciaux, la reconstitution des décors à Cinecittà et la transformation du visage par le maquillage.

La salle du fond vert invite à expérimenter l’un des effets spéciaux les plus connus : le fond vert, la technique numérique du chroma key qui permet d’incruster des personnages et des objets sur des fonds virtuels.

Une exposition temporaire de costumes vient enrichir le parcours, en rendant hommage aux fascinants personnages imaginés par Federico Fellini dans les films Les Clowns (1970) et Le Casanova de Fellini (1976).

TROISIÈME PARCOURS

SOUS-MARIN S-33

Le parcours se poursuit dans le décor du sous-marin américain S-33 réalisé pour le film U-571 de Jonathan Mostow dont les scènes aquatiques ont été tournées dans le Teatro 5. Le film raconte un épisode de la Seconde Guerre Mondiale. En avril 1942 la marine américaine tente de capturer le submersible allemand U-571 en possession d’Enigma, la machine de chiffrement qui leur permettrait de localiser les U-boots nazis.

La visite se termine dans la galerie des LED, une plongée dans la légende de Cinecittà à travers les chiffres qui, en 80 ans, en ont fait un lieu mythique.

QUATRIÈME PARCOURS

FELLINIANA- FERRETTI RÊVE FELLINI

FELLINIANA- Ferretti rêve Fellini, le quatrième et dernier parcours permanent, est signé Dante Ferretti, chef décorateur récompensé aux Oscars® qui a été l’un des artisans de ses visions, un artiste magicien capable de donner corps à ses rêves, et Francesca Lo Schiavo, chef décoratrice de renommée internationale.

Installée dans l’historique Palazzina Fellini, l’exposition est une véritable immersion dans l’imaginaire fellinien, une petite cité à l’intérieur de Cinecittà, un espace physique et onirique qui contient des lieux, des symboles et des évocations de l’univers tout entier du cinéaste, à la façon d’un cabinet de curiosités de la Renaissance.

Le parcours se déploie dans trois espaces principaux : dans la salle centrale, décorée avec des affiches de films, une Fiat 125 ancienne évoque les fréquents voyages de Fellini et Ferretti qui donnaient lieu à de longues conversations et au récit de leurs rêves.

La salle de la « Maison du plaisir » synthétise l’imaginaire de La cité des femmes, avec le toboggan et les danseuses qui entourent Marcello Mastroianni. Elle conduit dans la dernière salle, celle du Fulgor – lieu emblématique de l’enfance de Fellini et de son initiation au cinéma – que Ferretti a restauré à Rimini. Dans les trois salles, en une synthèse magique dont seuls les artistes sont capables, Ferretti construit une nouvelle demeure idéale de Fellini. De nouveaux tiroirs où conserver les rêves du Maestro et les partager avec lui.

MIAC - Musée Italien de l’Audiovisuel et du Cinéma

La visite de Cinecittà se poursuit avec le MIAC – Musée Italien de l’Audiovisuel et du Cinéma qui propose des expériences, immersive, des installations interactives et des focus thématiques entre art et cinéma. Le musée, inauguré es 2019, s’est installé dans les locaux des laboratories de développement et de tirage, de l’atelier mécanique et de l’entrepot des pellicules de film.

PARCOURS ET SALLES

Le Miac se déploie dans un espace de 1650 m2 . Chaque salle explore un thème grâce à des documents visuels et sonores, des textes explicatifs et une installation immersive imaginée pour approfondir la thématique proposée au visiteur. Une exposition consacrée aux nouvelles acquisitions est insérée dans le parcours, celles-ci forment le cœur de la collection permanente du MIAC, qui est en cours de constitution et d’agrandissement.

Le visiteur est accueilli dans la salle Avant-première par des enseignes de salles de cinéma célèbres, des sons et des jingles bien connus des spectateurs. Il entre ensuite dans la salle dédiée à L’émotion de l’imaginaire où des fragments de miroirs rejouent des scènes mémorables de notre cinéma. La salle Acteurs et actrices met en vedette, dans des cadres formés d’une centaine d’ampoules qui évoquent les loges d’artistes, des visages emblématiques du cinéma italien. Dans la salle des Maîtres, on peut aussi écouter les visions personnelles des auteurs au milieu d’une architecture brillante de lumières et de mailles métalliques.

Les salles de l’Histoire, du Pouvoir et de la Langue deviennent une représentation visuelle de notre vécu et de l’identité des Italiens, qui sont racontés à travers les images en mouvement et l’installation scénographique de la salle Paysage, éros, comédie, marchandise.

Lumières, sons et images accueillent le spectateur dans la salle de la Musique avec son irrésistible collage sonore. Des faisceaux lumineux, des miroirs et des reflets infinis le conduisent ensuite dans la salle du Kaléidoscope.

Le parcours se poursuit avec les nouvelles acquisitions : un ensemble de photographies de l’artiste Anna Di Prospero, réalisées à l’occasion du projet d’exposition des Archives de l’Institut Luce-Cinecittà La mémoire des gares, et de huit photos et une vidéo de Vanessa Beecroft issues de la performance VB93, réalisée par l’artiste dans le célèbre Teatro 5. Entièrement produites par Cinecittà, les œuvres qui rejoignent la collection dialoguent avec le patrimoine cinématographique et avec les Studios dans une optique de contamination et de mise en relation des langages expressifs.

LES DÉCORS

Les Studios de Cinecittà sont composés de plateaux de tournage et de décors extérieurs qui sont constamment réaménagés pour accueillir les productions de différents films et séries. Dans les jardins de Cinecittà, il est possible de visiter le décor de la série italienne Un medico in famiglia, constitué d’un paysage, de sculptures et d’éléments de décors qui témoignent de l’important travail nécessaire à la construction des décors et de l’ameublement d’un plateau de tournage.

UN MEDICO IN FAMIGLIA

 

Presque camouflé dans le parc de Cinecittà se trouve le décor de la célèbre série télévisée italienne Un medico in famiglia diffusée sur RaiUno entre 1998 et 2016. La production de cette série a marqué un tournant dans l’histoire de Cinecittà, sa première ouverture à la fiction télévisée. Le décor, signé Luciano Ricceri, est une reconstitution des pavillons de Poggio Fiorito, la petite ville où se déroulent les aventures de la famille Martini.

0
    0
    Il tuo carrello

    Tous les week-ends jusqu’ au 14 avril, le décor permanent de la Rome antique peut être visité avec un guide.

    Pour plus d’informations, vous pouvez écrire à visit@cinecitta.it