EXPOSITION ET DÉCORS

L’EXPOSITION

L’exposition se divise en trois parcours de visite qui racontent de manière interactive l’histoire des Studios, du cinéma italien et international, et les métiers du cinéma.

La visite commence par l’architecture rationaliste de l’entrée historique, Via Tuscolana 1055, et se poursuit dans les jardins du parc où surgit l’énorme et mystérieuse tête de la Venusia, réalisée par Giantito Burchiellaro pour le film Le Casanova de Fellini de 1976. Nouveauté dans les jardins, le Play Garden, une installation ludique où chaque lettre du mot Cinecittà devient un jeu pour les enfants : leurs formes sinueuses et colorées se mêlent aux couleurs de la nature et aux architectures du parc pour donner vie à un parcours amusant.

PREMIER PARCOURS

POURQUOI CINECITTÀ

Pourquoi Cinecittà (1937-1943), le premier parcours d’exposition, explore la naissance de Cinecittà des années Trente jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale, les origines du projet architectural et la figure du Maestro Federico Fellini.

Installée à l’intérieur de l’historique Palazzina Fellini, l’ancien département Son des Studios avec les salles de doublage et de mixage, l’exposition présente dans trois salles des films, des photographies et des documents évoquant la construction et la fondation des Studios, ainsi qu’un approfondissement sur le projet d’architecture rationaliste de Gino Peressutti.

La salle dédiée à Federico Fellini expose dans un décor évocateur des documents filmés inédits, des costumes originaux, des dessins et des images du cinéaste. Son imaginaire onirique vient se nicher dans les arcades métaphysiques du « Colisée Carré » que Fellini aimait beaucoup. Il est mis en scène dans le décor de la salle à travers des objets symboliques, empruntés à ses films les plus célèbres.

SECOND PARCOURS

ÇA TOURNE À CINECITTÀ

Ça tourne à Cinecittà (1943-1990), le second parcours, raconte l’histoire des productions les plus importantes qui ont marqué l’histoire du cinéma et de Cinecittà.

Dans les espaces de la Palazzina Presidenziale, une installation scénographique permet de s’immerger dans l’histoire de grands films et dans celle des genres du cinéma, de découvrir des histoires et des curiosités grâce à une sélection soignée d’images, de vidéos, d’interviews et de costumes originaux portés par de grandes stars comme Liz Taylor, Totò, Claudia Cardinale, Richard Burton et tant d’autres.

La première scénographie, qui évoque la ville de Rome bombardée, relie la section dédiée aux films historiques et de propagande à celle du Néoréalisme et ouvre sur la salle consacrée au cinéma international de Hollywood sur le Tibre, avec des hommages à de grands films comme Vacances Romaines, Ben-Hur et Cléopâtre. Le parcours continue avec les costumes légendaires de films inoubliables comme La Mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli et Le Guépard de Luchino Visconti. Le parcours se termine avec une salle dédiée à un film du cinéaste romain Sergio Leone: un espace dont le décor est inspiré de Il était une fois en Amérique où sont projetés des extraits de ses chefs-d’œuvre.

TROISIÈME PARCOURS

BACKSTAGE – UN PARCOURS DIDACTIQUE POUR CINECITTÀ

Backstage – Un parcours didactique pour Cinecittà, le troisième parcours d’exposition, invite à découvrir les métiers du cinéma grâce à six salles interactives consacrées à la mise en scène, au scénario, au son, à la réalisation des costumes et à l’illusion.

La salle du réalisateur est aménagée comme un bureau d’auteur où les livres, les objets, les photographies et les effets personnels de six réalisateurs célèbres deviennent des clefs pour accéder à leur imaginaire, de Lina Wertmüller à Martin Scorsese.

La salle du scénario étudie le passage de la parole à l’image en mouvement à travers des extraits de scénarios, des storyboards et des séquences de films.

La salle du son permet de découvrir des anecdotes sur le passage du cinéma muet au cinéma parlant et faire l’expérience du doublage.

La salle du costume propose de construire virtuellement des costumes, en assemblant vêtements, accessoires et perruques provenant de plusieurs films importants.

La salle de l’illusion dévoile les coulisses de l’illusion cinématographique en racontant à travers des textes, des images et des vidéos les premiers effets spéciaux, la reconstitution des décors à Cinecittà et la transformation du visage par le maquillage.

La salle du fond vert invite à expérimenter l’un des effets spéciaux les plus connus : le fond vert, la technique numérique du chroma key qui permet d’incruster des personnages et des objets sur des fonds virtuels.

Le parcours se conclut par l’entrée dans le Sous-marin du film U-571 du réalisateur Jonathan Mostow qui donne la sensation de vraiment entrer dans un film.

LES DÉCORS

Cinecittà est composée de 19 plateaux de tournage en intérieur et de nombreux autres décors extérieurs aménagés de manière temporaire pour des productions cinématographiques et télévisuelles. Trois grands décors permanents peuvent être visités tous les jours avec des guides spécialisés.

ROME ANTIQUE

Le décor de la Rome Antique – construit pour la série tv de HBO, Rome – est un des plus grands décors de Cinecittà et s’étend sur quatre hectares.

Il est composé de l’ensemble classique des principaux édifices civils et religieux du Forum Romain. Les structures portantes sont recouvertes de panneaux en bois et de plaques en vitro-résine.

Ce décor à la monumentalité évidente possède une autre caractéristique remarquable, son chromatisme prononcé : les rouges, les bleus, les verts ainsi que les décorations aux tons vifs donnent à voir à un public habitué aux ruines « blanches » les couleurs originelles de la Rome Républicaine.

Principales productions accueillies : Rome (série tv HBO), Spot de 2015 de Victoria’s Secret, Spot Smart, Borgia (série tv), concert du groupe anglais Coldplay, vidéoclip d’artistes comme Ligabue pour la chanson Per Sempre.

LE TEMPLE DE JÉRUSALEM

 

Le décor du Temple de Jérusalem a été réalisé par Francesco Frigeri, le chef décorateur de La Passion du Christ de Mel Gibson, pour le film The Young Messiah de Cyrus Nowrasteh (2016).

Le chef décorateur a imaginé le Temple sans chercher à effectuer une reconstruction philologique. Il a travaillé avec une grande liberté créative en mêlant les styles, les influences et les architectures : babylonienne, assyrienne et du Yémen du Nord.

La structure est réalisée en vitro-résine et offre un effet très réaliste grâce au travail du chef décorateur et des sculpteurs sur les matériaux, les détails ornementaux et les formes sculptées, dont la vraisemblance est obtenue grâce à des moulages de pierres.

FLORENCE AU QUATTROCENTO

 

Le décor de Florence au Quattrocento a été initialement créé pour la série télévisée italienne Francesco de Michele Soavi en 2002, avec Raoul Bova. Il a été réalisé par le chef décorateur Marco Dentici.

Le décor a ensuite été adapté à plusieurs reprises pour d’autres tournages. En 2010, la façade de l’église a été modifiée pour évoquer un style architectural typique de la Toscane du XVème siècle à l’occasion du tournage de Amici miei – Come tutto ebbe inizio, réalisé par Neri Parenti, prequel du fameux Amici Miei de Mario Monicelli.

En 2012, une partie du décor a été adaptée pour recréer la ville de Vérone et servir de cadre au tournage du film Roméo et Juliette, réalisé par Carlo Carlei et interprété par Damian Lewis, Paul Giamatti et Hailee Steinfeld.

En 2015, le plateau a de nouveau été transformé pour le film The Young Messiah et une partie du décor est devenue une reconstitution de l’époque de Jésus.

Share This
X